Une toiture, un parking ou des terrains non exploités peuvent la plupart du temps faire l’objet d’une coactivité grâce au photovoltaïque. C’est simple – à condition de bien ficeler son projet en amont.

La production peut être réinjectée dans le réseau, EDF ayant obligation de rachat de cette électricité vous la rachète à un tarif avantageux.

Éclairance, gestionnaire d’actifs spécialisés dans les ENR, vous explique les différentes déclinaisons qu’il existe en Photovoltaïque.

Pourquoi existe-t-il différentes déclinaisons PV ?

Il existe différentes déclinaisons du PV car le rendement dépend de l’inclinaison et de l’orientation des panneaux, plusieurs solutions existent pour cette raison. Il faut connaître l’azimut, la latitude et l’altitude du soleil pour ajuster ces paramètres.

L’altitude du soleil change en fonction des saisons – inclinaison. Il va d’Est en Ouest – angle azimutal. Le soleil est à son zénith au Sud dans l’hémisphère Nord – orientation. Le soleil se déplace différemment à l’équateur qu’aux tropiques ou aux pôles – latitude.

Les masques solaires sont les ombres portées par les obstacles environnants (arbres, montagnes, bâtiments, etc.…) sur un point donné.

Nous vous proposons ici quelques possibilités toutefois il conviendra de définir votre projet avec un professionnel.

Toiture

Cette solution répond très bien à l’utilisation électrique domestique.
Vos panneaux seront contraints à l’inclinaison et l’orientation de votre toiture.
Cependant dans la plupart des cas avoir des panneaux/tuiles solaires sur votre toit reste un bon investissement pour un foyer.  Il est intéressant d’aménager des ombrières pour les parkings (ex : zénith de Pau) ou encore même des serres en agricultures.

Sol ou grande toiture

Lors d’une installation au sol les panneaux photovoltaïques peuvent être inclinés et orientés efficacement. Adapté au milieu rural, agricole, et sur de grandes toitures plannes.

Tracker fixe

Le tracker permet de suivre le soleil au court de la journée, et d’ajuster son inclinaison pour plus de rendement sur la journée et l’année.

Bifacial et vertical

Les bifaces promettent un gain de production de 25% car ils captent la lumière diffuse et réfléchie. Certains sols réfléchissant (neiges, sables…) peuvent accroître ce rendement.
Les verticaux sont de bonnes clôtures, ils peuvent servir de pare-soleil ou pour le bétail.

Flottant

Il peut être avantageux d’exploiter la surface des eaux avec des systèmes flottants à inclinaison. Il est préférable d’avoir des installations sur des plans d’eau douces et calmes.
Certaines zones innondées et innondables peuvent avoir des systèmes comme au sol, sur pieds.

Le solaire thermique

Cette techno ne produit pas d’électricité mais permet de chauffer par rayonnement solaire un fluide (gaz ou liquide) via des tubes. Cette énergie thermique peut ensuite être utilisée pour le chauffage de bâtiments, pour la production d’eau chaude sanitaire ou encore dans divers procédés industriels.

Ainsi produire de l’électricité grâce à des panneaux photovoltaïques est une notion qui à de quoi séduire les particuliers et les professionnels qui ont des toitures, parking, hangar. Il permet d’utiliser une énergie disponible, gratuite et dans certains cas limiter sa dépendance au réseau de distribution ou bien d’obtenir un complément de rémunération complémentaire.

Donc lancez-vous ! en revanche ne pas se précipiter dans la signature d’un devis. Il convient de rester prudent faces à des offres trop alléchantes. Idéalement demander conseil à des entités neutres.

Pour en savoir plus et vous aider dans vos démarches :

www.eclairance.com

www.ademe.fr

http://syndicat-energies-renouvelables.fr