Le nettoyage des panneaux solaires est indispensable pour conserver la performance et éviter l’altération des modules. Découvrez les types de salissures et les conséquences associées ? Comment les nettoyer en toute sécurité et à quelle fréquence ? Réponses.

Les panneaux solaires : à la merci des résidus et salissures

Selon la zone géographique de votre installation (panneaux solaires sur bâtiments ou centrale solaire au sol), ainsi que le degré de sa pente, les risques de voir les poussières et les résidus s’accumuler sont plus ou moins élevés. Mais, quelle que soit sa configuration, veillez à entretenir régulièrement votre installation.

Les salissures ou substances qui ne sont pas nettoyées au bout de 3 ans peuvent s’incruster, rendant par la suite difficile leur retrait. Il existe alors un risque élevé d’altération des modules. Un nettoyage est donc nécessaire, mais pas n’importe comment, ni n’importe quand!

Quels sont les risques associés à l’entretien d’une centrale solaire ?

On parle de risques associés s’agissant du nettoyage en lui-même, tant en matière de liquides à utiliser que de précautions à prendre pour l’intervention.

L’entretien doit en effet répondre à des conseils de sécurité afin d’éviter :

  • Les microfissures, dans le cas d’un robot lourd ou d’un humain qui monte sur les panneaux.
  • L’apparition de rayures sur les panneaux.
  • Les incrustations de végétaux ou de saletés.
  • L’apparition de couches de rouille par une eau trop riche en fer ; de calcaire en raison de l’utilisation d’eau du robinet ; ou encore de mousse et de lichen par l’utilisation d’eau de pluie riche en sels minéraux.
  • Les dommages corporels qui vous rendent pénalement responsable en cas de défaillance de sécurité.
  • L’altération du module en cas d’utilisation de produits chimiques.
  • Les chocs thermiques par une mauvaise température de l’eau

Quels sont les résidus qui s’accumulent sur le verre des panneaux photovoltaïques ?

Les éléments qui peuvent s’accumuler sur le verre des panneaux solaires ne manquent pas. Ils dépendent principalement de votre zone géographique et de l’environnement.

  • En zone urbaine ou à proximité d’usines : la présence de particules fines, et la pollution d’une manière générale, entraînent un dépôt important.
  • En zone agricole : les poussières de terre, les pollens en grande quantité dans l’air, ainsi que les fientes d’oiseaux, chargent les panneaux solaires de salissures.
  • En bord de mer : en permanence, l’air chargé de sel et de sable se dépose. Et, là encore, les fientes s’amoncellent sur vos panneaux.
  • En montagne : en haute altitude, la neige est évidemment un élément naturel à prendre en considération. D’autant plus qu’à la bonne saison, elle laisse des traces incrustées.

Les principaux dépôts qui encrassent les panneaux solaires :

  • Poussière
  • Sable
  • Pollens
  • Lichen
  • Mousse
  • Feuilles mortes
  • Fientes d’oiseaux
  • Dépôts de sel marin
  • Rouille
  • Particules fines
  • Graisses
  • Calcaire

Le gain de production d’électricité avec un bon nettoyage :
Des panneaux bien nettoyés permettraient une hausse de 2 à 7%1 de production d’électricité.

Les bonnes conditions du nettoyage d’une centrale solaire

La fréquence de nettoyage de vos panneaux solaires est d’au moins une fois tous les deux ans, au début du printemps, idéalement après l’arrivée du pollen. Dans des cas spécifiques, vous pourriez avoir besoin d’intervenir en automne ou en hiver, pour la neige par exemple.

Le nettoyage naturel : une question de pente des panneaux
L’expression « nettoyage naturel » des panneaux solaires désigne celui qui a lieu lorsque la pente est suffisamment importante pour que la pluie fasse son œuvre. Mais attention ! Un nettoyage naturel n’est jamais suffisant. L’eau de pluie, chargée en sels minéraux, entraîne l’apparition de lichen et de mousse.

Les erreurs à éviter concernant le nettoyage de votre centrale photovoltaïque

Les risques d’erreurs dans le nettoyage de panneaux solaires sont très nombreux. Il est essentiel de tous les connaître pour garantir sa sécurité et la qualité de son action.

Les précautions à prendre pour ne pas endommager les modules :

  • Ne pas utiliser l’eau d’un forage. Elle est chargée en fer (notamment dans les Landes) et entraîne le dépôt d’une couche de rouille. Ce qui serait contre-productif.
  • Ne pas utiliser l’eau de pluie qui est, quant à elle, chargée en sels minéraux. Vous risquez alors de voir se développer du lichen et de la mousse. En outre, il faut veiller à nettoyer précisément les bords de l’encadrement, qui sont propices au développement du lichen, de la mousse et d’autres incrustations difficiles à déloger par la suite.
  • Ne pas utiliser de l’eau calcaire qui entraînerait l’apparition d’une couche blanche, fine et opaque, sur les panneaux.
  • Ne pas utiliser d’eau sous pression qui générerait des microfissures.
  • Ne pas mettre d’eau froide sur les panneaux chauds : cela causerait un choc thermique. Appliquez uniquement de l’eau tiède.
  • Ne pas utiliser de produit chimique, qui causerait une altération des composants et par conséquent des pannes.
  • Éviter les ombrages qui pourraient créer des points chauds. Un nettoyage le matin est préférable.

Que faire si les panneaux sont déjà très sales ?

Il existe des brosses utilisées dans les zones géographiques sèches, où les salissures sont très importantes. C’est notamment le cas pour les centrales solaires présentes dans le désert, en raison du sable et de l’absence de pluie. Ces brosses sont conformes aux normes des fournisseurs.

Cependant, toutes les solutions sont possibles et rien n’est obligatoire. En revanche, il est important de vérifier la méthodologie et les préconisations des constructeurs selon le procédé utilisé. En effet, il est extrêmement fréquent qu’un prestataire utilise un robot trop lourd par rapport aux recommandations du constructeur de panneaux, ce qui engendre des fissures, lesquelles ne sont pas forcément visibles mais bien réelles.

De la même façon, sur les toitures, il n’est pas rare de voir un prestataires monter sur les modules, ce qui est bien entendu formellement interdit, et ce, pour tous les types de modules.

Les normes des fournisseurs à respecter dans le choix de vos accessoires de nettoyage :

  • IEC 61 730
  • IEC 61 215
  • NF EN 61 646

Vérifiez également les préconisations de votre documentation.

Attention à la sécurité pendant le nettoyage ! Vous êtes pénalement responsable.

En cas de défaillance de sécurité et d’accident entraînant des dommages corporels lors de la réalisation de la prestation de nettoyage, vous serez responsable pénalement. En effet, la responsabilité du « chef d’établissement », autrement dit du propriétaire de la centrale ou de l’exploitant selon les cas, ne peut être déléguée à un tiers.

Respectez les consignes et normes de sécurité électrique et de travaux en hauteur :

Vous devez être à jour sur :

  • Le plan de prévention ;
  • La visite d’inspection commune ;
  • La vérification des habilitations des intervenants ;
  • La réalisation de vos contrôles réglementaires.

Faites appel à un prestataire spécialisé dans la gestion d’actifs ENR

Pour optimiser votre production, préserver votre matériel afin qu’il soit toujours performant, et pour limiter votre risque quant à votre responsabilité liée à la sécurité des intervenants : faites appel à un spécialiste de la gestion d’actifs, qui vous accompagne sur tout le processus de nettoyage.

Contactez-nous !